triangle décoratif

Accueil > Actualités > Perception du CES 2019 – Tristan Piron (Village Francophone & Ynov Campus)

Perception du CES 2019 – Tristan Piron (Village Francophone & Ynov Campus)

Actualités Les news de l'écosystème

Publiée le 07 Fév 2019

La FrenchTech est toujours présente et en force au CES de Las Vegas avec plus de 400 startups sur 1 600 toutes nationalités confondues.

Nous nous inscrivons dans la logique américaine de la conquête du marché mondial,  c’est-à-dire que nous jouons le volume.
Jouer ce volume sur les différentes verticales technologiques est important (santé, mobilité, électronique, objets connectés …) ; c’est ce qui va nous permettre d’ouvrir les opportunités à nos champions européens de demain.

Durablement, nous avons des territoires qui se spécialisent dans des axes technologiques, il est à noter la présence d’@AngersTech, année après année, dans les instances et les réunions internationales de l’électronique comme lors du lancement officiel du CES depuis la labellisation @FrenchTech.

Tristan Piron (French Village & Ynov Campus) & Laurent Eisenman (SNCF)

Ma perception du Consumer Electronic Show (#CES) est que ce n’est plus le rendez-vous uniquement B to C de l’électronique (du constructeur aux consommateurs).
Ce rendez-vous permet de confirmer les tendances au-delà de la technologie des organisations de travail, des stratégies des entreprises avec un monde orienté B to B to C (du fabriquant aux utilisateurs).

Dans un monde de plus en plus convergent, la frontière technologique ou marketing d’un secteur est une perception faussée de ce qui se joue. Il y a plusieurs exemples :

  • #IA et les assistants vocaux

Nous avions évoqué les rapprochements qu’opéraient les entreprises dans les lignes du JDE – Journal Des Entreprises en 2018.
Les entreprises confirment cette année qu’elles construisent leur écosystème afin de maintenir un positionnement dominant sur leur marché d’origine, c’est par exemple le #maasmobility qui se met en place dans l’automobile (l’objet devient accessoire).
L’an passé, nous avions les approches soit des électroménagers (LG, Samsung …) ou des présentations de voitures/salon pour prendre offrir les services de la smarthome ou de la smartcity.
En 2019, le CES Unveiled de Paris s’est tenu au #Motorshow et les constructeurs de motos ou d’automobiles ont lancés des modèles pendant le CES (Mercedes, BMW et sa moto autonome ou Harley-Davison et sa Line Wire.
La rencontre des constructeurs auto et des microprocesseurs (#Nvidia par exemple) étaient déjà faite, aujourd’hui, ce sont les services et la gestion de la data qui sont au cœur des enjeux; l’expérience utilisateur doit être servi pour consolider si non les marges au moins les positionnements des constructeurs actuels.

Oui la France est bien présente !

Et oui elle a encore des marges de progrès pour transformer ses startups en champions, en Licornes, européennes capables de passer d’un étage, celui de l’Eureka Park aux exposants d’importances sur le Sand comme Microej.

Au-delà des initiés qui suivaient messieurs Dallos ou Ezraty il y a encore 5 ou 6 ans ?
Quelle chaîne nationale couvrait l’évènement ?

Il nous faut retenir plusieurs faits importants pour continuer nos efforts.

La FrenchTech a mobilisé les énergies en territoire. Et c’est bien parce que nous n’arrivions pas à faire de Paris un phare technologique seul face à nos voisins européens que nous avons fait appel à tous nos compétences au-delà du périphérique parisien.
Aujourd’hui, on peut réfléchir à notre réussite quand on sait que durablement 40 % des startups sont parisiennes et 60 % en province, la France ce positionnement comme un pays phare sur les technologies. 
Cette réussite territoriale se confirme avec le lancement de la #FrenchFab avec @BPI en fer de lance pour l’industrie.

  • Au-delà des questions qui peuvent se poser sur le financement des entreprises pour passer à l’échelle internationale, au-delà du marché domestique français, ou de celui de la rémunération des chercheurs ; « en France, nous n’avons pas de pétrole mais nous avons des idées ».
    Avant nos amis chinois ou américains, nous avons su mobilisé des écosystèmes notamment en réalisant le rapprochement entre des startups émergentes et de grands groupes. Nous pourrions évoquer les présences d’#Enedis, du #VillagebyCA au CES 2019 mais l’exemple qui me semble le plus parlant est le programme #FrenchIoT pour l’animation de la communauté des objets connectés. Quand de grands groupes se retrouvent avec des startups pour « agir local, penser mondial » autour des stratégies et des marchés alors nous savons nous battre ensemble pour expérimenter, trouver et développer de nouvelles solutions.

Ce qui doit rester en objectif pour chacun : c’est la rencontre du marché.
Ce qui doit primer, c’est le développement des solutions à l’international.

Tristan Piron – Village Francophone et Ynov Campus

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité Angers French Tech !

triangle décoratif